Wave dans le monde 

Un projet imaginé et produit par BNP Paribas

Suivez @expowave sur Twitter

 

Aux Jeux Olympiques, place au sport et à l'innovation

Aux Jeux Olympiques, place au sport et à l'innovation

Du 5 au 21 août 2016, ont eu lieux les Jeux Olympiques à Rio de Janeiro. On a pu découvrir et redécouvrir de nombreux sports, suivre les réussites et les échecs de chacun, et apprécier les valeurs des JO : l’excellence et le respect.

Chacun, qu’il soit athlète ou public, a pu bénéficier des avancées technologiques autour du sport pour apprécier davantage la compétition.  Chaque nouvelle édition est l’occasion de mettre en avant les nouvelles technologies qui vont révolutionner le sport et les Jeux Olympiques.

Tous les sports sont concernés par ces innovations.

 

En novembre dernier, lors de l’édition WAVE Toulouse, Gibus de Soultrait, journaliste et surfeur, fondateur de Surf Session Magazine, parlait déjà des liens entre surf et innovation, et du développement économique de ce sport.

C’est le cas du volley-ball, qui selon Le Tremplin, incubateur de start-up dans le domaine du sport, dispose désormais  de 10 caméras installées sur le terrain, permettant de déterminer avec précision les fautes, trajectoires de balles, et autres points sensibles. Aussi, pour la natation, un nouvel outil a été développé au service des nageurs : Omega a modernisé ses fameuses plaques de touche, permettant aux nageurs de stopper leur chrono en exerçant une pression d'1,5 à 2,5 kg sur les plaques situées au bout de chaque ligne d'eau. Aussi, au tir à l’arc, un système électronique vient assister l’arbitre dans le comptage des points. Falcon-Eye a développé cette solution de comptage des scores. Grâce à un support placé derrière la cible, il est désormais possible de transmettre immédiatement le résultat sur un écran.

 

De plus, pendant les JO, 4 startups ont été sélectionnées par le comité national olympique français et la ville de Paris pour représenter l’innovation française lors des Jeux Olympiques 2016.

 

La première, Arioneo, développe et  commercialise des solutions d’analyse de la performance et de la santé des chevaux athlètes. Depuis leur création en 2014, leur ambition est de dynamiser la filière équine par le passage à l’ère de la data. Ils aspirent à développer la recherche et la science équine en adaptant au cheval le meilleur des technologies imaginées pour les humains.

 

La deuxième start-up, Sport Heroes Group a pour mission de démocratiser la pratique sportive en la rendant plus ludique, accessible et fun. Parmi ses activités, la start-up a lancé la plateforme Running Hereos, qui permet aux coureurs de bénéficier de bons de réduction, au fur et à mesure de leurs efforts. L’idée est de connecter son application de running ou sa montre GPS à Running Heroes, puis de courir avec son application habituelle pour cumuler des points, et ensuite de convertir ses points contre des récompenses provenant des partenaires de la start-up. Il est aussi possible pour le coureur de participer à des challenges, ou de donner ses points à des associations caritatives.

Par ailleurs, la start-up lance aussi son magazine papier The Running Hereos Society, réalisé en collaboration avec So Press. Une publication qui réunit des histoires d'amateurs ou moins amateurs de course à pied.

 

La troisième, Vogo, développe depuis 2013 une application dédiée au suivi des sports. Vogo permet à ses utilisateurs de revivre les actions d’une compétition sous des angles de vue différents, ainsi qu’un « replay » instantané sur tablette et portable, à vitesse normale ou au ralenti. « Une nouvelle expérience » du sport !

Et la dernière, YPPA, développe une plateforme d’animation dédiée aux organisateurs d’évènements sportifs. La start-up leur permet de faire vivre à leurs publics une expérience immersive dans les stades, en les incitant à utiliser leurs smartphones pour diffuser, pendant ou à l’issue du spectacle, des shows lumineux colorés. YPPA, une nouvelle expérience du sport pour le spectateur !

 

Enfin, n’oublions pas que ces technologies servent lors des jeux paralympiques, qui se dérouleront du 7 au 18 septembre 2016. La biomécanique et d’autres innovations permettent de trouver de nouvelles solutions afin que les athlètes en situation de handicap puissent faire du sport à haut niveau. Les jeux paralympiques réuniront  4 350 sportifs venus de 176 pays autour de 23 sports dont 2 nouvelles disciplines : le canoë et le triathlon.

Sport et innovation nous réservent encore pleins de nouveautés, aussi bien en France qu’à l’international.

 

Audrey Rouy
 
partager cet article sur :