Wave dans le monde 

Un projet imaginé et produit par BNP Paribas

Bégawatts

Le parc éolien citoyen

Un projet initié en 2010 à Béganne

Financé par 1000 citoyens et collectivités, le parc de Béganne est le premier parc éolien citoyen de France. Initié par l’association Eoliennes en Pays de Vilaine, porté et exploité par la société Bégawatts, il permet à des particuliers de produire leur électricité grâce à l’énergie éolienne. D’autres projets sont en construction. 

Le jour de l’inauguration, le 14 juin 2014, tous les citoyens-investisseurs sont là.

Le jour de l’inauguration, le 14 juin 2014, tous les citoyens-investisseurs sont là.

Le transport des éoliennes, une occasion de se rendre compte de leur taille à côté de l'homme !

Le transport des éoliennes, une occasion de se rendre compte de leur taille à côté de l'homme !

Un grand moment. La nacelle de l'éolienne aux couleurs d'Eolien Citoyen est dans les airs.

Un grand moment. La nacelle de l'éolienne aux couleurs d'Eolien Citoyen est dans les airs.

Sur le chantier, tout le monde est fier d’avoir donné vie au premier parc éolien citoyen.

Sur le chantier, tout le monde est fier d’avoir donné vie au premier parc éolien citoyen.

« Priorité aux économies d’énergie et énergies renouvelables citoyennes !  »

Historique du projet

En 2003, un couple de maraîchers cherche à produire seul son électricité. Impliqué dans la vie locale et associative de Redon, en Bretagne, il réfléchit rapidement à un projet de plus grande ampleur et impulse la création de l’association Eoliennes en pays de Vilaine (EPV). Les objectifs des parcs éoliens citoyens sont doubles: fournir une énergie propre et locale, mais aussi financer un emploi local, dédié à la sensibilisation du public aux économies d’énergie.

L’équipe d’EPV prospecte et trouve plusieurs sites éligibles, notamment ceux de Béganne (56) et de Séverac-Guenrouët (44). Le permis de construire du parc de Béganne est obtenu en juillet 2009. L’année suivante, EPV créé la société SAS Bégawatts pour permettre aux investisseurs de le financer. Le principe : associer le plus grand nombre (un homme = une voix, quel que soit le capital apporté).

Répondent présents une cinquantaine de clubs, soit environ 700 citoyens mais aussi des structures de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) du pays de Redon (le cinéma associatif, la biocoop, le foyer de jeunes travailleurs…). Des fonds d’investissement consacrés aux énergies renouvelables participent aussi au capital, comme la société SAS EILAN, portée par la région Bretagne et le fonds national Energie partagée investissement.

De comités de suivi en réunions avec les riverains, le projet de Béganne avance. Après des mois de préparation, le chantier démarre enfin en 2013. En juin 2014, les joyeux investisseurs ont inauguré sans bouder leur plaisir le premier parc éolien citoyen de France. Nul doute que d’autres vont suivre…

En 2003, un couple de maraîchers cherche à produire seul son électricité. Impliqué dans la vie locale et associative de Redon, en Bretagne, il réfléchit rapidement à un projet de plus grande ampleur et impulse la création de l’association Eoliennes en pays de Vilaine (EPV). Les objectifs des parcs éoliens citoyens sont doubles: fournir une énergie propre et locale, mais aussi financer un emploi local, dédié à la sensibilisation du public aux économies d’énergie.

L’équipe d’EPV prospecte et trouve plusieurs sites éligibles, notamment ceux de Béganne (56) et de Séverac-Guenrouët (44). Le permis de construire du parc de Béganne est obtenu en juillet 2009. L’année suivante, EPV créé la société SAS Bégawatts pour permettre aux investisseurs de le financer. Le principe : associer le plus grand nombre (un homme = une voix, quel que soit le capital apporté).

Répondent présents une cinquantaine de clubs, soit environ 700 citoyens mais aussi des structures de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) du pays de Redon (le cinéma associatif, la biocoop, le foyer de jeunes travailleurs…). Des fonds d’investissement consacrés aux énergies renouvelables participent aussi au capital, comme la société SAS EILAN, portée par la région Bretagne et le fonds national Energie partagée investissement.

De comités de suivi en réunions avec les riverains, le projet de Béganne avance. Après des mois de préparation, le chantier démarre enfin en 2013. En juin 2014, les joyeux investisseurs ont inauguré sans bouder leur plaisir le premier parc éolien citoyen de France. Nul doute que d’autres vont suivre…

1000
citoyens se sont réunis pour financer le parc éolien de Béganne
4
éoliennes, de 2MW chacune, composent le parc
11
ans, le temps qu’il a fallu pour passer de l’idée à la réalisation du projet
« Que le projet soit aussi porté par les riverains est un gage de réussite.  »

Interview de Lisa Croyère, Eoliennes en pays de Vilaine

Quelle est votre mission au sein d'Eoliennes en Pays de Vilaine ?

Je suis en charge de l'animation de deux réseaux rassemblant chacun une vingtaine de porteurs de projets citoyens d'énergies renouvelables en Bretagne (Taranis) et en Pays de la Loire (Energies citoyennes). Véritables pôles d'expertise des énergies renouvelables citoyennes, ils proposent des formations, des journées d'échanges, des outils, etc afin de favoriser l'émergence et la réussite des projets.

L’éolien, c’est technique. Ça a été un obstacle au projet citoyen ?

C’est sûr que tous les citoyens n’étaient pas spécialement compétents dans le renouvelable. Les questions ont été nombreuses. Mais tout le monde a appris ensemble, sur le tas. Il y a eu des comités de suivi tout le long du chantier. C’est cela co-construire : se mettre autour d’une table et trouver un accord, même quand c’est compliqué.

Quels sont vos projets à venir ?

Nous allons développer l’activité du parc de Béganne et suivre le chantier qui vient de commencer à Séverac-Guenrouëc (44). Nous sommes optimistes parce que nous observons que depuis dix ans, les mentalités changent. Les citoyens sont de plus en plus demandeurs d’énergie plus propre, qu’ils veulent produire et financer eux-mêmes. Mais plutôt que de nous développer à tout va, on préfère nous concentrer sur quelques projets exemplaires.

Flora Clodic-Tanguy

« Notre volonté, c’est de créer des parcs éoliens reproductibles partout où le vent le permet.  »

Projets + de wave similaires :

Réseau Cocagne

La solidarité, ça se cultive

> Voir le projet

Réseau Cocagne

La solidarité, ça se cultive

Astrolabe Expéditions

La voile au service de la science participative

> Voir le projet

Astrolabe Expéditions

La voile au service de la science participative

1083

Des jeans et des sneakers made in France

> Voir le projet

1083

Des jeans et des sneakers made in France