Dakar 

Un projet imaginé et produit par BNP Paribas

Suivez @expowave sur Twitter

 

Un parcours artistique dédié à l'ingéniosité collective

Un parcours artistique dédié à l'ingéniosité collective

Pour l’édition de WaveDakar, nous avons souhaité faire vivre l’ingéniosité collective sous toutes ses formes : en musique, en atelier et aussi en laissant la part belle aux arts visuels.

Ainsi dans les jardins de l’IFAN et dans la salle d’exposition de WAVE, le visiteur pourra se laisser surprendre par les œuvres originales d’artistes, de collectifs… Un parcours proposé par Kër Thiossane.

  • Au 1er étage de l’IFAN, dans la salle d’exposition de WAVE

          TAPIS 1.0 – installation vidéo interactive par Tiziana Manfredi, Edgar Afoutou et Lamine Dieme

Cette installation interactive est un voyage virtuel du Jardin Jet d'Eau, au cœur de la Sicap et qui s’inspire du réel pour donner forme à l’utopique. Cette pièce devient un possible chemin de découverte d’un territoire constitué de paysages urbains, humains, naturels, et imaginaires. Ce projet est né dans la continuité du Jardin Jet d'Eau, lieu de collaboration et de partage pour la création dans le cadre de l’Ecole des Communs de Ker Thiossane. Il s'inspire de ce Jardin urbain dakarois et de la vie tout autour, en offrant aux visiteurs une expérience interactive visuelle et sonore, qui devient émotionnelle.
La  version présenté dans le cadre de l’exposition WAVE s’appelle TAPIS 1.0. Il s’agit du prototype de recherche au tour de l’ambiance interactif, censé évoluer jusqu'à devenir un espace interactif à 360°.

  • Dans les jardins de l’IFAN

          Prophétie – sculpture mannequin monumentale avec robe à base de plastiques recyclés, par Jah Gal – Doulcy

Cette œuvre a été réalisée en parallèle d'une série de photos et de créations de costumes autour de la dégradation de l'environnement dans le cadre d'une campagne de l'ONG Eco Fund en 2014 au Sénégal.

         Robot Vivi 1.0 par l'artiste Videaste / Plasticien Maksaens Denis en collaboration avec Bass.Design et Meka

 Le premier Robot  Vivi 1.0 (Verbal Intellect Visualist version 1), premier robot slameur militant africain a été conçu au Sénégal, puis exposé à la Galerie Le Manège  à Dakar en février 2011.
Son slam, écrit par le slameur sénégalais Djamil MC, est une vigoureuse dénonciation de la corruption politique au Sénégal mais son slam peut aussi s’appliquer à bon nombre de pays dans le monde.
Vivi 1.0 a été réalisé principalement en métal avec en grande partie, des matériaux de récupération. Ses jambes et ses bras sont faits de barils. L’habillage du torse et de la tête ont été réalisé avec des canettes de toutes sortes, assemblées de façon artisanale, comme le font souvent les artisans au Sénégal.
Doté de 2 écrans plats, on entend la voix du robot qui slame, et sa voix se transforme en modulations de fréquences visuelles visibles sur l'écran-thorax, alors que l'écran-tête diffuse un premix d’images vidéo. Sous le thorax un mélangeur d’images permet de mixer les 2 vidéos en rajoutant d’autres effets visuels. 

 

         Insectes géants par Bass Design

Designer, artiste, maker, Bass crée ses œuvres, installations monumentales, ici des insectes géants à base de fer et  d'objets recyclés.

Hélène Delannoy
 
partager cet article sur :