SF-PA 

Un projet imaginé et produit par BNP Paribas

Suivez @expowave sur Twitter

 

Le futur de la mobilité urbaine

Le futur de la mobilité urbaine

Jeudi 19 novembre, un panel d’individus issus du monde des nouvelles technologies étaient rassemblés pour discuter du futur de la mobilité, encadrés par Romain Chapron de l’Atelier BNP Paribas US. La discussion a d’abord porté sur la Silicon Valley, qui offre aujourd’hui de nombreuses opportunités aux entreprises innovantes dans le domaine des transports.

Pour Ali Vahabzadeh, fondateur et CEO de Chariot, « le transport est une industrie qui n’a pas connu d’innovations majeures durant plusieurs années, les VCs de la Silicon Valley sont donc très enthousiastes d’assister à un tel foisonnement d’idées. »

 

De gauche à droite : Johnny Simkin (Swyft), Ali Vahabzadeh (Chariot), Timothy Papandreou (SFMTA), Elliott Martin (UC Berkeley) et Romain Chapron (L’Atelier BNP Paribas).

 

De nombreuses avancées en terme de mobilité visent à aider les habitants à effectuer leur trajet domicile/bureau. Un enjeu clef pour Ali Vahabzadeh, pour qui il faut inciter les citoyens à moins prendre leur voiture, ajoutant que 20% des trajets effectués par ses véhicules commencent ou s’achèvent à proximité d’une station de BART ou de Caltrain. Johnny Simkin, créateur et CEO de Swyft, affirme avoir lancé son application afin de permettre aux utilisateurs de choisir la meilleure option en temps réel pour leur trajet. En effet, le temps de transport et le tarif varient énormément selon la fourchette horaire et l’état du trafic. Avec encore une fois l’ambition de permettre aux individus de combiner différents modes de transport (vélo, transports en commun et véhicules partagés) au détriment de la voiture individuelle.

Timothy Papandreou, directeur de l’innovation à SFMTA, la compagnie de transports municipale de San Francisco, a quant à lui évoqué le rôle des pouvoirs publics, indiquant que les autorités de la ville se sont par exemple montrées sceptiques lors de l’apparition des bus privés de Google, avant de réviser leur jugement. « Nous avons réalisé que sans ce système, de nombreux individus n’auraient pas accepté un poste chez Google, ne seraient pas venus s’installer à San Francisco, ou auraient acheté une voiture… »


La discussion s’est achevée sur les voitures autonomes, que beaucoup voient comme le futur de la mobilité. Un futur qui reste encore à définir car l’écosystème de l’automobile sans chauffeur reste à inventer!

 

Hélène Delannoy
 
partager cet article sur :

Catégories

Twittez avec le #WaveSF #WavePaloAlto

Quel innowaver êtes-vous?

Êtes-vous un créateur,
un défenseur de la planête,
un sage, un fédérateur
ou un bricoleur ?

Répondre au quiz