Toulouse 

Un projet imaginé et produit par BNP Paribas

Snootlab

Démocratiser les technologies des makers

Un projet initié en 2010 à Toulouse

Snootlab rend accessibles les technologies développées et les usages imaginés dans les hackerspaces, à travers plusieurs activités. Sur Snootlab.com, le grand public dispose des kits et shields des principaux acteurs du marché : Adafruit, Arduino, Sparkfun… Les enseignants et organismes publics trouvent aussi un espace spécialement dédié pour équiper leurs établissements. Snootlab.net, est consacré à un autre produit très spécialisé : le range extender. Déjà utilisé à Amsterdam, il permet d’augmenter la distance de raccordement des opérateurs numériques. 

Marc Bruyère et Frédéric Jourdan, les fondateurs de Snootlab, à l'Open Hardware Summit (OHS) de 2011. © J.Gibb

Marc Bruyère et Frédéric Jourdan, les fondateurs de Snootlab, à l'Open Hardware Summit (OHS) de 2011. © J.Gibb

Le plaisir d’apprendre et de partager, c’est aussi cela qui motive l’équipe de Snootlab. Ici, un atelier soudure, à Rennes en 2013. © F.Jourdan

Le plaisir d’apprendre et de partager, c’est aussi cela qui motive l’équipe de Snootlab. Ici, un atelier soudure, à Rennes en 2013. © F.Jourdan

Snootlab organise souvent des événements. Ici, en 2011, un hackathon : des développeurs se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative pendant plusieurs jours. © Snootlab

Snootlab organise souvent des événements. Ici, en 2011, un hackathon : des développeurs se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative pendant plusieurs jours. © Snootlab

Un empilement de shields, des cartes d’extension pour Arduino, conçus par Snootlab. © F.Jourdan

Un empilement de shields, des cartes d’extension pour Arduino, conçus par Snootlab. © F.Jourdan

« Tout est hackable, c’est-à-dire détournable de son usage ! F.Jourdan, co-fondateur »

Historique du projet

Snootlab naît en 2010 avec l’émergence du mouvement des Makers en France. Après un riche parcours en entreprise, Frédéric Jourdan décide de créer sa société avec très peu d’argent, grâce à l’aide de son meilleur ami, Marc Bruyère. Leur idée : concevoir et développer des produits électroniques avec une approche Open Hardware et Open Source.

En juin 2010, ils embauchent leur premier salarié et emménagent dans leurs premiers locaux. Le 15 novembre, le site met en vente ses deux premiers produits ! Mais ils ont besoin d’argent pour se développer. En avril 2011, Frédéric et Marc font une levée de fonds, surtout auprès de leurs amis hackers et bidouilleurs. 100000€ plus tard, Snootlab peut recruter un deuxième ingénieur.

Mais l’année 2012 est difficile : beaucoup d’investissement et pas encore assez de retour ! L’équipe est totalement réorganisée et l’activité se diversifie. Bonne pioche, puisque l’année suivante, la société retrouve l’équilibre. Elle a désormais cinq salariés, dont deux apprentis et déborde de projets, avec les particuliers, les entreprises, mais aussi les collectivités locales.

100000 €
le montant de la première levée de fonds
5
salariés
9000
clients
« Créer une entreprise, c’est un moyen de changer le monde. »

Interview de Frédéric Jourdan, co-fondateur

Comment êtes-vous devenu chef d’entreprise ?

Economètre-statisticien, j’ai travaillé dans la protection sociale agricole de 1999 à 2003. Quand il y a eu un changement de majorité politique, j’ai découvert les joies du placard. J’ai préféré rejoindre certains amis qui venaient de créer une start-up de matériel de lutte contre les infections. Au bout de 3 ans, j’en ai eu marre. J’ai suivi un Master marketing et communication, qui m’a donné envie de me lancer. Passionné de projets expérimentaux, scientifiques et technologiques, j’ai créé mon activité dans le sillage des Makers.

Qu’est-ce qui vous motive ?

Snootlab, c’est bien plus qu’un emploi! C’est un moyen d’allier ma passion de la technologie aux valeurs que je défends. A sa manière, Snootlab contribue à pérenniser le savoir des hackerspaces, et c’est très important à mes yeux. Je suis persuadé que plus on partage nos connaissances, plus on grandit en tant qu’individu et citoyen éclairé.

Et quels sont vos projets à venir ?

On souhaite créer une unité de production à Toulouse, mais il nous manque encore quelques soutiens financiers ! On prévoit aussi de lancer des kits de monitoring énergétique avec Enercoop. Plus globalement, on veut continuer à créer des objets intelligents et communicants. De plus en plus d’entreprises nous sollicitent pour développer des prototypes…

Flora Clodic-Tanguy

« Notre objectif, c’est de garantir la disponibilité à long terme des Kits et composants. »

Projets + de wave près de Toulouse :

Telegrafik

Des services connectés intergénérationnels !

> Voir le projet

Telegrafik

Des services connectés intergénérationnels !

ekito

Start-up et innovation builder dans un écosystème qui compte !

> Voir le projet

ekito

Start-up et innovation builder dans un écosystème qui compte !

Alg&You

Démocratisation de la consommation des microalgues alimentaires !

> Voir le projet

Alg&You

Démocratisation de la consommation des microalgues alimentaires !

Tipkin

La location d’objets entre particuliers, près de chez soi

> Voir le projet

Tipkin

La location d’objets entre particuliers, près de chez soi

Encore plus de Wave sur Wave-innovation.com !

Plus de 50 projets issus de l'ingéniosité collective aux quatre coins du monde

Afficher la carte complète